INFORMER ET DIRE LA VERITE

 

C'est important pour moi de vivre dans la clarté et d'informer mes éventuels locataires de tout ce qui pourrait nuire à leur séjour en Martinique.

 

Je vais donc aborder ici 2 sujets qui pourraient vous ôter l'envie de venir dans mon paradis:Ce sont des freins importants qui pourraient vous faire changer de destination. Mais au moins, je vous en aurais parlé. En écrivant ici, mais également lors de la visite de la villa, en direct sur  Internet ( par Skype , ou What Apps ) .

 

1) Les algues sargasses

 

La sargasse,  est un type d’algues brunes qui se  forme principalement le « banc immense » de la mer des Sargasses, dans l’Atlantique Nord. Ces algues seraient drainées par les courants circulaires de l’océan.

La mer des Sargasses s’étend sur plus de trois millions de kilomètres carrés à l’est de la Floride et des îles des Bermudes.

 En 2011, des vagues de sargasses atteignent les côtes de la Guadeloupe et ensuite de la Martinique.

 Début juin 2018  en Martinique, une majorité de la côte Atlantique est  sérieusement impactée par une nouvelle invasion . Un phénomène qui nous inquiète tous. . Les algues sargasses dégagent du sulfure d’hydrogène en se décomposant. Ce gaz toxique peut provoquer des intoxications aiguës chez l’homme mais est aussi dangereux pour la faune et la flore locale. Jusqu'à présent, , elles ne dépassaient pas le côté Atlantique. Les communes du Vauclin,  François, Robert, Trinité, Sainte Marie et Marigot  sont les plus touchées. Ce matin, une vague de sargasses a atteint également le Diamant. 

la veille est quotidienne et quasi permanente grâce à « toutes les ressources technologiques existantes ». Son but : faire des prévisions pour déterminer quelles plages précises seront impactées et dresser des points de situation.

Selon  le préfet de Martinique, une centaine de personnes et 35 engins sont mobilisés pour le ramassage quotidien. 

Voici le point quotidien de l'agence régional de la santé:

https://www.martinique.ars.sante.fr/les-algues-sargasses-une-nouveau-phenomene-sanitaire

 

 2) Le chlordécone

Le chlordécone  est un pesticide, qui avait  vocation à détruire le charançon du bananier. Il a fait aussi des victimes humaines.Un antillais sur 3 a été contaminé par ce lent poison, perturbateur endocrinien, et cancérogène.

Je ne mange aucun légume enraciné, tel que céleri, poireau, patate douce, igname pomme de terre sans en connaitre la provenance.. 

Je suis végétarienne, mais s'il m'arrive de manger du poisson, je surveille également sa provenance.

Je vis en Martinique, mon paradis, que j'ai choisi pour sa douceur de vivre, sa population, son climat. je connais ses points faibles, et je m'adapte .

 Pour moi, c'était important que si vous décidez de séjourner  en Martinique, que vous soyez informé avant tout. 

Aisha Ghanty

12 juillet  2018